L’alternative au déodorant

Sincèrement, cette histoire de déodorant me perturbe depuis des années. J’étais encore étudiante d’ailleurs à l’époque où j’ai pris la décision d’arrêter les aérosols et le roll-on aux sels d’aluminium. Direct, j’ai fait le choix de la pierre d’alun car tout le monde en parlait. C’était l’alternative naturelle au déodorant synthétique. De mémoire, ce n’était pas pratique. Et psychologiquement, ne pas avoir de parfum pour masquer les odeurs de transpiration, c’est un peu la honte ! Je pense que nous vivons tous les mêmes histoires.



Peu à peu je suis revenue vers les déodorants en choisissant les moins toxiques. Et finalement, ma raison me rappelle à l’ordre et je reviens au naturel en optant pour une solution minimaliste. Mon alternative au déodorant se décline en trois étapes.


Voici les 3 étapes de mon alternative au déodorant :


Etape #1

La première étape est la plus importante. Il s’agit de ton alimentation. Les odeurs corporelles liées à la transpiration dépendent fortement de tes aliments. En modifiant ce que tu manges et ce que tu bois, tu peux jouer sur les conséquences de ta transpiration (acidité, bactéries, odeur, etc). C’est magique n’est-ce pas ? Je m’applique à suivre l’hygiène de vie que mes parents m’ont transmise depuis l’enfance. Plus de 90% de ce que je mangeais étaient préparés à la maison et forcément naturel. Les jus aussi étaient fraîchement préparés par ma mère tout comme les desserts et les goûters. Les temps ont changé bien sûr mais mon bien-être dépend de mes choix et de ma discipline.


Etape #2

La seconde étape est le nettoyage régulier des aisselles avec « L’Essentiel de la Douche » avec un gommage au marc de café de temps à autre. Le café est capteur d’odeur. Très connu dans le monde de la parfumerie pour « changer de nez » dit-on, le café inhibe toutes les odeurs dans son environnement proche. L’utiliser en gommage sous les aisselles va aider à capter les odeurs corporelles s’il y en a, éviter les mauvaises repousses des poils si tu te rases ou si tu t’épiles, éliminer les peaux mortes et résidus qui peuvent se loger sous les aisselles.


Etape #3

La troisième et dernière étape est le soin des aisselles à partir d’huiles végétales de mon île de Guadeloupe. De manière générale, l’huile de coco est préconisée car elle est antibactérienne. J’utilise le produit chouchou de ma Marque Just What U Need, « Le Gel d’Or Noir ». C’est un mélange d’huile de coco, d’huile de carapate traditionnelle de Guadeloupe et d’huile de marc de café. Ce trio végétal est l’alternative idéale pour remplacer les déodorants par un rituel naturel. L’huile de coco jouera son rôle antibactérien, l’huile de marc de café éliminera les odeurs corporelles et l’huile de carapate vient nourrir la peau.

Nous avons tout dans la nature pour prendre soin de nous simplement et durablement. Pour avoir plus d'astuces pour prendre soin de soi de l'intérieur vers l'extérieur, offre-toi dès maintenant ton exemplaire du livre Strict Minimum : 3 secrets pour une peau saine.



Pour un nettoyage en douceur de ta peau et spécifiquement pour tes aisselles, opte pour « L’Essentiel de la Douche » au quotidien. Ce nettoyant est respectueux de l’environnement et de l’Homme, son format te permet de prendre soin de ta peau pendant un an minimum. Tu pourras également l'utiliser en soin pour le rasage.


Parce que la vie est plus belle quand on partage nos expériences avec quelqu’un d’autre, pour l’achat de « L’Essentiel de la Douche », tu recevras le format de 30g à offrir à la personne de ton choix pour qu’elle aussi prenne soin de sa peau durablement.

25 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout